L’excitation du premier rendez-vous

L’inconnu. La nouveauté. La première rencontre. Le premier rendez-vous. Excitant, non ?

Ce moment où on espère ouvrir un nouveau chapitre de notre vie. Avec une autre personne, cette autre personne. Celle qui fait peut-être déjà battre notre cœur. Ou celle qui le fera.

Le moment des grandes questions également. Est-il aussi agréable en vrai qu’en texto ? Va-t-on toujours avoir des sujets de conversation ou si un lourd silence pourrait s’installer ? Va-t-il arriver à l’heure, à l’avance ou en retard ? Sera-t-il un gentleman, m’ouvrira-t-il la porte au restaurant/ciné/peu importe où il vous amène ?

J’ai l’ai paniqué ? Effectivement.

J’ai une première date qui s’en vient dans les prochains jours. Et même si j’attends ce moment  avec impatience, je suis tout aussi paniquée, voir encore plus.

Je déteste rencontrer du nouveau monde. Oui, car je hais ces premiers moments de gêne. D’autant plus que la mienne est très visible… t’sais, les joues rouges VS en feu ! Ben c’est mon cas.

C’est pourtant une personne fabuleuse. De ce que je sais jusqu’à présent en tout cas. Ce n’est pas ça qui m’inquiète. En faite, je ne suis pas vraiment inquiète de l’ambiance qui règnera ce soir-là. Même que je sais pertinemment comment je serai. Le regard ébloui, le sourire aux oreilles, les joues en feu… Ce gars-là me fait déjà capoter et on ne s’est pas encore rencontré ! Je vais faire attention pour pas trop en dire, tout d’un coup que sa tête enflerait !

Ce qui m’inquiète le plus en réalité, c’est le après. Va-t-on se revoir ? Quand ? A-t-il réellement autant flashé sur moi que moi pour lui ? Sommes-nous rendus à la même place dans la vie ? Est-ce que la distance va tout détruire ? Sommes-nous trop occupés un comme l’autre pour réussir cette relation ? Si relation il y a…

Oui, je m’en pose toujours autant des questions. Cette partie de moi ne changera jamais. La petite fille anxieuse ne changera jamais.

Mais malgré toutes ces questions, je suis plus que jamais excitée à l’idée de le [re]voir. Oui, car je l’ai remarqué au loin un certain soir. Il est parti rapidement, ce qui fait que je n’ai pu aller à sa rencontre à cet instant. Quoiqu’en y repensant, je n’aurais certainement pas eu le courage d’aller jusqu’à lui. J’étais beaucoup trop émerveillée. J’ai beaucoup plus de courage derrière un écran, je dois l’avouer. Et derrière ce même écran, nos conversations me laissent croire à beaucoup de positif. Ce qui rend l’attente de ce rendez-vous encore plus énervante ! (Dans le bon sens du terme, évidemment.)

Oui, j’ai les petits papillons au ventre quand je pense à cette date qui approche de plus en plus. Mon cœur bat à tout rompre. Et j’ai mal aux joues tellement je souris à tout instant de la journée.

Vivement cette soirée. Vivement les prochaines.

Racontez-moi un rendez-vous fabuleux ou un instant d’excitation ponctuelle que vous avez eu récemment, question de me rassurer un peu ? 🙂

Laisser un commentaire