Mon soutien-gorge

Vous vous demandez peut-être pourquoi je veux vous parler de mes soutiens-gorge ? En faite, je ne veux pas vous parler des miens directement. Je veux plutôt qu’on discute de ceux que chaque fille devrait avoir dans sa garde-robe de soutien-gorge.

Avec la saison chaude qui arrive, les hauts plus légers, quelques fois transparents, c’est important de savoir bien adapté son sous-vêtement. Attention aux faux pas vestimentaire !

J’ai travaillé dans une boutique de lingerie pendant près de 2 ans. Je ne suis pas l’experte en la matière, mais j’ai de très bonnes connaissances. De bons conseils. Et j’aimerais vous les partager.

J’ai aussi étudié dans le domaine de la mode. Je suis, encore une fois, quelque peu qualifié pour vous donner quelques conseils de stylisme ! Je ne suis peut-être pas la meilleure, mais j’ai plus d’un tour dans mon sac malgré tout !

Le soutien-gorge noir

Un classique. Un basique. Un intemporel. Qu’il soit lisse, en dentelle, à coussinets, tout le monde doit en avoir un. Ou plusieurs, au choix.

Le noir, c’est la couleur que l’on veut montrer en toute intimité. Celle que l’on réserve aux belles occasions, aux nuits plus olé olé. Les couleurs vives sont affriolantes aussi, mais rarement aussi sexy. Avez-vous déjà remarqué que dans les magasins de lingerie, les petites tenues sont très souvent noires ? Voilà.

Le soutien-gorge blanc

Un autre classique. Un basique, lui aussi. Mais moins pratique qu’on le pense.

Avez-vous déjà porté un chandail blanc, légèrement transparent, avec un soutien-gorge blanc en-dessous ? Oui ? Vous vous souvenez donc qu’on pouvait voir votre lingerie au travers. Vous vous êtes probablement questionné à savoir pourquoi le ton sur ton ne fonctionnait pas pour vous.

Tout simplement parce que vous ne portiez pas la bonne couleur sous votre chandail adoré. Nous faisons toutes cette erreur. Sous du blanc, il ne faut pas porter de blanc.

Quand le porter alors ? Sous un chandail de couleur pâle, pourquoi pas.

Le soutien-gorge beige

Le must. Celui que toutes les hommes (et certaines femmes) ont en horreur. N’y a-t-il pas pire couleur au monde ?

En effet. Mais c’est pourtant celui qui devrait être le plus porté. Beige. La couleur de la peau. Le fameux ton sur ton que l’on devrait toutes autoriser. Pratiquement impossible à déceler sous notre plus beau t-shirt blanc. Hé oui. L’essayer, c’est l’adopter !

Le soutien-gorge de couleur

Parce que dans la vie, on aime ça flasher. S’amuser. Pourquoi s’en priver ? Nous devrions toutes avoir un peu de folie dans notre garde-robe de soutien-gorge.

La règle de base, c’est de porter un soutien-gorge d’une couleur qui se rapproche le plus de notre haut. Voir une bretelle verte sortir de ce petit corsage rouge, ce n’est pas fameux. Donc, la logique veut que sous un haut rose, on porte un soutien-gorge rose, sous une robe bleue, un soutien-gorge bleu, et ainsi de suite. Bien sûr, cela ne veut pas dire que vous devez forcément en avoir un de toutes les couleurs possibles. Il y a moyen de tricher un peu. Comme un soutien-gorge rose sous du rouge. Il ne faut simplement pas que le tout détonne.

Et les culottes, elles ?

Doivent le plus possible fiter avec le soutien-gorge. C’est la base. Mais trop peu de femmes approuvent. Ce n’est pourtant pas le choix qui manque. Plusieurs modèles sont fabriqués d’une même couleur pour tenter de répondre aux différents goûts des clientes.

J’ai demandé l’avis de quelques personnes à ce propos. Voici ce qu’elles m’ont répondu.

Ma sœur, en couple depuis 9 mois : s’en fou. Elle ne veut rien savoir de l’agencement. Son chum, lui, aimerait bien qu’elle porte un peu plus attention, mais n’en fait pas de cas.

Mon meilleur ami, célibataire depuis un peu moins d’un an : ne voit pas d’inconvénient à ce que les couleurs ne s’agencent pas.

Ma belle-soeur, en couple depuis 12 ans : ne le pratique pas à tous les jours, mais trouve que c’est plus beau lorsque les sous-vêtements sont assortis.

Mon beau-frère, en couple depuis 12 ans : est 100% pour l’agencement.

Mon amie du secondaire, en couple depuis 8 ans : n’a pas assez de soutiens-gorge pour pouvoir les faire fiter à chaque fois. Mais lors d’un rendez-vous galant, elle prend la peine de mettre les bonnes couleurs ensemble.

Mon ami, en couple depuis 8 mois : c’est une pression sociale totalement inutile.

Et mon avis, là-dedans ? Je me sens tellement plus sexy et désirable (et désirée) lorsque je me déshabille devant mon homme et qu’il y découvre mon petit kit assorti. Quand on y pense bien, c’est tout comme agencer notre t-shirt et notre pantalon. Right ?

Au final, peu importe la couleur que vous arborer le plus, le plus important reste le confort. Je vous en prie, n’achetez pas un soutien-gorge maxi paddé pour faire plaisir à votre copain lorsque celui-ci se plaint de la petitesse de vos seins. Si vous, vous les adorez ainsi, écoutez-vous. C’est vous qui le porter, non ?!

PS : essayez toujours le soutien-gorge sous vos propres vêtements. Il vous fait peut-être un décolleté fantastique lorsque dénudé, mais une poitrine élargie sous votre t-shirt. Vous voyez l’image ? Oui, c’est aussi ce que je croyais !

PS2 : n’hésitez pas à demander l’aide des conseillères quant à la bonne taille de soutien-gorge. Elles sont formées pour vous aider à trouver la grandeur et le modèle qui vous convient !

J’espère que mes petits conseils vous auront aidé à mieux diriger votre choix de soutien-gorge. Et surtout, n’hésitez pas à partager vos anecdotes vestimentaires !

One thought on “Mon soutien-gorge

Laisser un commentaire