Goodbye, Mexico

Mexique. Une destination qui fascine plusieurs d’entre nous. Cet endroit ne m’avait jamais vraiment interpellé. Mais quand j’ai vu que notre voyage-formation de cette année s’y déroulerait, je ne pourrais l’expliquer, mais j’ai eu une envie folle de m’y envoler.

Voyage-formation? Formation en massothérapie, oui. Ce n’est donc pas uniquement des vacances que je me suis payée, mais également des compétences supplémentaires. Nous nous sommes donc retrouvés, une trentaine de massothérapeutes de différents endroits, dans un même avion, pour une même destination : Mexico!

8 jours, 7 nuits. Dans un tout inclus. Une première dans mon cas. Et un premier voyage pour mon ami. Et ni un ni l’autre, on a été déçu du voyage.

Tout d’abord, à cause de la vue. Pouvez-vous croire qu’on s’est réveillé avec ce merveilleux paysage à tous les matins? Je ne l’ai jamais réalisé de tout mon voyage. C’était si beau…

En fait, tout l’hôtel était magnifique. On ne faisait pas un pas sans être impressionné. Pour ma part en tout cas. L’endroit est grand, paisible, beau, coloré, amusant… Chaque soir, il y a des spectacles à thématique particulière. Ça nous a malheureusement pris quelques soirs avant de les découvrir, nous n’avons donc pas pu en profiter autant qu’on l’aurait voulu. Il y a du bingo à tous les après-midis, des jeux dans la piscine, des cours de salsa… Plusieurs activités pour nous faire bouger.

La piscine y est immense, accompagné d’un bar évidemment, et comporte une petite section plus tranquille. Et la plage… Wow! Vous savez comme j’aime les plages… J’ai été servi les amis! Le sable était doux, au point que j’ai eu envie d’en ramener. Je regrette peut-être même un peu de ne pas l’avoir fait… L’eau était chaude, les vagues étaient juste assez fortes. La plage était assez grande pour pouvoir y faire une belle grande marche. Le seul hic, elle est aussi rocailleuse… Dans le sens qu’elle y accueille beaucoup de roches.

Le personnel est fabuleux, très accueillant, très amusant également. Ils sont toujours souriant, toujours partant pour tout. Ils nous parlent, nous font rire, nous divertissent à souhait. Bref, ils font vraiment très bien leur travail. Et on voit rapidement qu’ils aiment leur travail.

Il y a quatre restaurants sur place en plus du buffet, un mexicain (of course), un japonais, un français et un steak house. Il n’y a que le mexicain que nous n’avons pas essayé. Le japonais est définitivement ma plus grande surprise! Je ne m’attendais pas à y manger autant. Et le spectacle du cuisto était ahurissant.

Nous n’avons malheureusement pas visité Puerto Vallarta. Uniquement un petit village qui se nomme Sayulita. C’est un endroit typiquement mexicain et très reconnu pour le surf. Nous avons eu droit à de belles vagues et de belles performances de surfeurs. Il y avait de belles petites boutiques également. On voit que les touristes s’y rendent fréquemment. Je n’ai acheté qu’un seul souvenir, et il vient de cet endroit.

J’y ai rencontré des personnes fabuleuses. Ça aussi, c’était une très belle surprise. D’aussi bonnes amitiés, c’est toujours apprécié. C’est probablement le plus bel aspect et le plus beau souvenir que j’ai de ce voyage.

J’y découvert de nouvelles perspectives, approfondi certaines croyances. J’ai beaucoup réfléchi. J’ai pris du temps pour moi, pour relaxer, enfin. Je n’ai pas eu une année si difficile, mais je ne l’ai pas particulièrement eu très facile pour autant. Alors tout ce repos m’a fait beaucoup de bien.

J’ai, évidemment, fait le plus grand des classiques du Sud, c’est-à-dire un shooting sur la plage. Oui, car mon ami est mon photographe. Il était donc impensable de ne pas immortaliser ces précieux moments.

Il a même photographié deux autres filles, et j’ai eu le plaisir de l’assister. Comme quoi on ne peut pas toujours être en vacances en vacances. Il y a toujours un peu de travail qui s’y échappe. Mais est-ce vraiment du travail quand on aime ce qu’on fait?

Tout cela pour vous dire que j’ai eu une semaine magnifique. Je recommande cet endroit et cet hôtel à tous ceux qui désirent se rendre au Mexique. Quel hôtel? Iberostar Paya Mita à Nayarit, bordé par l’océan Pacifique.

On se revoit bientôt Mexico, je te le promets.

L.G et ses arbres

Mystérieux, n’est-ce pas ? Si vous suivez mon instagram ou la page facebook du blogue, vous avez vu que ma sœur et moi nous sommes payées une petite virée aux USA ce week-end. Le but de notre destination : Charlie Puth !

Pour ceux qui me connaissent, vous savez que ce n’est pas mon style de musique. Mais vous savez tous à quel point j’aime ma sœur et ferais n’importe quoi pour elle. C’est ainsi, tout sourire, que j’ai accepté de l’accompagner à un show d’un chanteur qu’elle adore par-dessus tout. Continue reading

Hola, Espagne !

Hé oui, enfin. Le plus gros du voyage se passe ici, dans ce pays d’adoption des quelques derniers mois à Gurlute qu’est l’Espagne.

Nos premiers moments dans ce périple n’ont pas commencé comme nous l’avions espéré. Déjà, à cause de la pluie et du froid qui perdurent depuis quelques jours. Alors non seulement la température n’est pas de notre coté, mais en plus, nous nous sommes perdus pendant plus d’une heure dans l’immense ville de San Sebastian. Continue reading

Les plages du Portugal…

Après un court arrêt en Espagne, nous voilà repartis pour le Portugal. De nouveaux paysages, mais surtout, une nouvelle langue. Allons-nous nous débrouiller ?

Rapidement, la signalisation a changé, j’arrivais à comprendre les panneaux espagnols, un peu moins les portugais. Notre première visite portugaise ce situait à Porto. D’après vous, elle est célèbre pour quelle raison ? Assez évident, non ? Continue reading

Ah, mais vous êtes québécois ! Ou notre trip à Paris

16 mars 2018, 9h00. Nous venons tout juste d’atterrir; Charles-de-Gaulle, Paris. Ville lumière, nous voici !!

Mais d’abord, il faut récupérer mon bagage. Je me souviens avoir dit à ma sœur que je ne comprenais pas pourquoi ma mère ne voulait jamais qu’on ait un bagage dans la suit à bagages. Elle disait que c’était toujours long à attendre. Quelques instants après l’arrivée, la cargaison débutait. Où voyait-elle de l’attente ? Continue reading